Alphabet LSF pour apprendre la langue des signes

C’est la base de l’apprentissage.

Mais cela ne suffit pas, vous vous en doutez, pour pratiquer une langue.

Par Marie-Charlotte BIXQUERT
Le 29.01.2020

Qu’est-ce qu’un alphabet en LSF ?


Comme toute langue vivante, la LSF se construit autour d’un lexique, une syntaxe, une grammaire… et un alphabet qui a pour référence la langue écrite.

Sur les nombreux alphabets en LSF à imprimer que vous pourrez trouver, chaque lettre est codifiée par une position (avec quelques variantes locales ou historiques) de la main et des doigts, qui permet de signer les 26 lettres de l’alphabet. C’est la façon dont les Sourds “épellent” leur prénom (pour la première fois), un lieu, ou un mot compliqué qui n’a pas — encore — de signe propre. C’est ce qu’on appelle en LSF un alphabet dactylologique.
En général, vous les trouverez sous forme de photos ou de dessins, accompagnés de la lettre représentée. Vous pourrez facilement télécharger ces alphabets LSF sur internet.


Une gestuelle codifiée


Ces illustrations sont les bases de la Langue des Signes. Mais, comme toute langue vivante, la LSF se compose avant tout de mots qui ont la particularité d’être représentés dans l’espace. A ce titre, 5 éléments se combinent pour former un mot :

  • la configuration, qui montre la forme que prend la main
  • l'emplacement, c’est à dire l'endroit où le signe est effectué
  • l'orientation de la main et des bras (vers le bas, le haut, l'une vers l'autre, etc.)
  • le mouvement (un ou plusieurs mouvements peuvent être utilisés)
  • l'expression faciale qui contextualise un signe isolé

N’hésitez pas à regarder des alphabets LSF en vidéo pour être sûr de bien reproduire la lettre signée. Pour les lettres F et le T, par exemple, qui sont très ressemblantes, la vidéo vous aidera à  différencier la position du pouce et de l’index.

Le saviez-vous ?


En LSF, il y a des “homosignes” comme il y a des homonymes dans la langue française.
Il existe aussi des variantes régionales, et un mot peut être signé différemment, comme s’il était prononcé avec un accent parisien ou toulousain. Peuchère, rien à voir !
 

Laisser un
commentaire

Pour réagir, connectez-vous ou inscrivez-vous si ce n'est pas déjà fait.